Vereinigtes Königreich  Deutschland  Italien  Rumänien  Serbien

Patrimoine local / Convention de Faro

La Convention sur la valeur du patrimoine culturel pour la société, aussi appelée “Convention de Faro” (2005), est un outil normatif développé, ratifié et mis en oeuvre par le Conseil de l'Europe (CoE) dans l'espace européen. Basé sur les principes des droits de l'Homme et de la démocratie, la Convention de Faro ouvre les frontières d'une définition stricte du patrimoine culturel. En effet, la Convention met l'accent sur une compréhension étendue du patrimoine, du patrimoine européen et des communautés patrimoniales engagées dans le processus d'une reconnaissance locale, en utilisant des termes et des définitions innovantes. Ainsi:

  1. “le patrimoine culturel constitue un ensemble de ressources héritées du passé que des personnes considèrent, par-delà le régime de propriété des biens, comme un reflet et une expression de leurs valeurs, croyances, savoirs et traditions en continuelle évolution. Cela inclut tous les aspects de l’environnement résultant de l’interaction dans le temps entre les personnes et les lieux ; [...]“ (article 2 (a));
  2. “une communauté patrimoniale se compose de personnes qui attachent de la valeur à des aspects spécifiques du patrimoine culturel qu’elles souhaitent, dans le cadre de l’action publique, maintenir et transmettre aux générations futures.” (article 2 (b));
  3. Le patrimoine commun de l'Europe recouvre “[…] tous les patrimoines culturels en Europe constituant dans leur ensemble une source partagée de mémoire, de compréhension, d’identité, de cohésion et de créativité […]” (article 3 (a)).

Ces définitions du patrimoine peuvent être confrontées à d'autres définitions internationales, en particulier celles des conventions de l'UNESCO (1972, 2003), et peuvent être comparées de la manière suivante :

Norme, Programme

Année Organisation Categorie de patrimoine Valeur Objectif Ethique
Conventions du Patrimoine mondial 1972 UNESCO Patrimoine culturel (matériel) Union "culture-nature" (sites) inventaire (liste) Paix
Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel 2003 UNESCO Patrimoine immatériel Expression vivante de la tradition inventaire (liste) Diversité
Convention de Faro 2005 Conseil de l'Europe Tous types de ressources Patrimoine pour la société Participation des citoyens Démocratie

Figure 1: Comparaison des Conventions développée par I. Brianso et Y. Girault (2014).

 

Le Conseil de l'Europe encourage une logique de consensus vis-à-vis des problématiques patrimoniales, dans le sens où les acteurs locaux doivent initier collectivement un processus de reconnaissance concernant des éléments patrimoniaux qui devraient être préservés. Ensuite, les citoyens doivent procéder selon les principes de la convention de Faro à l'intérieur des communautés patrimoniales des territoires concernés. Par conséquent, il n'y a pas de critères sur la valeur du patrimoine comme les standards de l'UNESCO, mais un consensus commun sur ce qui fait patrimoine pour la société et pour les communautés patrimoniales (ONG, associations, etc.).

Cette reconnaissance locale correspond aux itinéraires culturels. En fait, lancés en 1987 par le Conseil de l'Europe, les itinéraires culturels visent à faire dialoguer les patrimoines des différents pays européens pour montrer la diversité d'un patrimoine qui doit faire sens pour l'ensemble des Européens.


Références

Conseil de l’Europe (2005).
Framework Convention on the Value of Cultural Heritage for Society.

Conseil de l’Europe (1950).
Convention européenne des droits de l’homme.

Brianso, I. (2016). La Convention de Faro en perspective : analyse éthique du patrimoine culturel pour la société au Kosovo. Alterstice, 5 (2), pp. 21‐32.

Brianso, I. et Girault, Y..
« Innovations et enjeux éthiques des politiques environnementales et patrimoniales : l’UNESCO et le conseil de l’Europe », Éthique publique [En ligne], vol. 16, n° 1 | 2014, mis en ligne le 15 août 2014, consulté le 08 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethiquepublique/1357 ; DOI : 10.4000/ethiquepublique.1357

Liévaux, P. (2009).
« La Convention de Faro, un outil original pour la construction et la gestion du patrimoine de l’Europe. » In : R. Palmer (dir.), Le patrimoine et au-delà (p. 49). Strasbourg: Conseil de l’Europe.

Zagato, L. (2013)
« The Notion of “Heritage Community” in the Council of Europe’s Faro Convention. Its Impact on the European Legal Framework » In: N. Adell, R. Bendix and C. Bortolotto (dir.), Between Imagined Communities of Practice. Göttingen University Press, Germany, pp. 141-168.